LA DOCTRINE DES MOEURS 950.00EUR
LA DOCTRINE DES MOEURS
LA DOCTRINE DES MOEURSLA DOCTRINE DES MOEURSLA DOCTRINE DES MOEURS
LA DOCTRINE DES MOEURSLA DOCTRINE DES MOEURSLA DOCTRINE DES MOEURS
LA DOCTRINE DES MOEURSLA DOCTRINE DES MOEURS
Clicca per ingrandire

Autore: Marin Le Roy de Gomberville

Edizione: 

Anno di edizione: 1681
Sottotitolo: Ou sont representes en cent tableaux la difference des passions, qui enseigne la mani?re de parvenir ? la sagesse universelle
Pagine: 412
Lingua: Francese
Larghezza cm: 9,5
Altezza cm: 16,5
Tipologia illustrazioni: disegni, in bianco e nero
Condizioni del prodotto: Perfette
Segni particolari: RARO
Pos: A01

édition : Au Palais Chez A. Soubron Librairie de la Reine, à l'entrèe de la Gallerie des Prisonniers, à l'image Nôtre-Dame.

                                                                             1681

· Ouvrage d'emblemes en deux parties et 103 très belles figures emblématiques en hors texte , toutes légendées, gravées à l'eau-forte par Pierre Daret. Ces gravures, reprises à l'ouvrage Q. Horati Flacc i Emblemata d'Otto Vaenius, sont ici généralement en bonne épreuve bien contrastée. Figures pleine page en taille-douce.

 

· En 1646, Gomberville publie , in Folio, chez Louis Sevestre, une Doctrine des moeurs. Cet Ouvrage lui fut commandé par le Cardinal Mazarin afin de parfaire par ses récits moralisateurs et fort bien écrits, l'éducation du jeune louis XIV.

Dans une préface qui tient de la fable et de l'histoire, il présente son ouvrage comme la reconstitution de l'ancienne galerie de Zénon. Gomberville, avec la complicité du graveur Pierre Daret, s'approprie les illustrations d'un livre d'emblémes d'Otto Van Veen, publié à Anvers chez H. Verdussen en 1607, en 1681 une seconde édition in 12° est publiée.

· Né à Paris en 1600 Fils d'un buvetier de la Chambre des Comptes ;

il écrivit des poésies médiocres,une préface aux poésies de Mainard, deux romans et un troisième resté inachevé,des traductions de l'espagnol,collabora au Journal des Savants, à sa fondation,sous la direction Denis de Sallo, et adopta les idées de Port Royal.

Admis à l'Académie avant le 13 mars 1634, il travailla au plan du Dictionnaire, à la rédaction des Statuts et prononça le neuvième discours : Que lorsqu'un siècle a produit un excellent héros,il s'est trouvé des personnes capables de le louer. L'Académie se réunit plusieurs fois chez lui ; il y souleva une vive discussion, qui se répercuta hors de l'Académie, en demandant à celle-ci de proscrire la conjonction car. " Il parle trés purement sa langue, et les romans qu'on a vus de lui en sont une preuve.

Questo prodotto è stato aggiunto al nostro catalogo il lunedý 04 novembre, 2013.
Stampa scheda libro
librinpiazza.com